ActualitésExercice 2014-2015 décembre 2015

Assemblée générale : Le groupe Cavac dégage des résultats satisfaisants grâce à la polyvalence de ses métiers

Si les activités végétales se sont bien comportées au cours de l’exercice 2014/2015, les filières animales ont été malmenées. Face à la crise de l’élevage, la coopérative a débloqué des fonds pour soutenir ses sociétaires. Malgré ce contexte difficile, le groupe Cavac affiche au global de bonnes performances fruits de sa polyvalence. Les résultats permettent de préparer l’avenir de façon sereine en restant sur un bon rythme d’investissements.


Avec 5,8 millions d’euros de résultat net et 20,4 millions d’euros de capacité d’autofinancement consolidée, le groupe Cavac enregistre des résultats satisfaisants pour l’exercice 2014-2015. Le bilan est plutôt bon pour les activités végétales tandis que la situation de l’élevage s’est détériorée. La collecte de céréales a atteint un niveau record en 2014, que ce soit en récolte d’été ou d’automne. Avec 942 506 tonnes, la collecte du groupe augmente de près de 30 % par rapport à l’année passée. Les productions végétales spécialisées (production de semences et de légumes) affichent également de bonnes performances avec une sole en nette augmentation.
Ces bons résultats permettent d’atténuer les effets négatifs des filières animales sur le résultat global. Face aux difficultés de trésorerie des agriculteurs, la coopérative a d’ailleurs constitué des provisions prudentes : près d’un million de dotations supplémentaires ont été constituées au 30 juin 2015 sur les encours agriculteurs en retard. Des mesures d’accompagnement ont également été actées, qui viennent affecter le résultat au 30 juin de la coopérative pour plus d’un million d’euros également. Ces mesures, certes significatives pour la coopérative, restent modestes au regard d’une crise de l’élevage d’une telle ampleur (notamment en lait, porc et lapin) dont les causes sont à la fois structurelles et conjoncturelles.
Le bilan de cet exercice montre à nouveau à quel point la diversité des métiers sur lesquels le groupe est positionné, constitue un indéniable atout et apporte une résilience à son modèle économique.
Les résultats permettent de préparer l’avenir de façon sereine en restant sur un bon rythme d’investissements.


Une politique d’investissements soutenue

L’excellente récolte de 2014 conforte le groupe Cavac dans la poursuite de son plan de modernisation et de renforcement de ses installations en stockage de céréales. Un silo d’une capacité de 40 000 tonnes a été construit sur le site de Fougeré, au coeur de la Vendée, où la coopérative dispose déjà de nombreuses activités (laboratoire, usine de fabrication d’aliments,
centrale d’approvisionnement pour ses magasins…). Toujours à Fougeré, une unité de valorisation non-alimentaire de coproduits végétaux a été réimplantée : elle permet de valoriser les issues de céréales et les rafles de maïs pour la nutrition animale et la biomasse énergie.
Dans les autres investissements marquants, on peut également citer la construction de bâtiments de stockage complémentaires pour la station semences de Mouilleron-Le-Captif et les travaux de modernisation du site d’élevage de la CPLB, branche cunicole de Cavac basée à Réaumur. Pour l’exercice 2014-2015, ce sont au total 21 millions d’euros qui ont été investis par le groupe dans ses différents sites.


Capter de la valeur ajoutée

Par ailleurs, après l’acquisition de Bioporc au cours de l’exercice précédent, le groupe a consolidé son pôle agroalimentaire Bio avec l’acquisition de la société Biofournil concrétisée en juillet 2015. Leader du pain Bio au levain, cette entreprise située au Puiset-Doré dans le Maine et Loire compte 80 salariés. L’acquisition de Biofournil témoigne de la volonté du groupe de développer régionalement des filières Bio complètes, puisque les farines qui rentrent dans la composition des pains et viennoiseries de Biofournil proviennent de céréales Bio de Cavac.
Cet investissement est pleinement en cohérence avec la stratégie du groupe Cavac qui oeuvre à la construction de filières (végétales et animales) qui puissent apporter différenciation et valeur ajoutée additionnelle aux agriculteurs.


Contact Presse

Céline Bernardin : 02 51 36 51 11 ou c.bernardin@cavac.fr


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.