Filière PorcineExercice 2017-2018

Porcineo reste actif face à un contexte préoccupant

Baisse de la consommation, peste porcine, controverse autour de l’élevage…, le production porcine est sous pression. Un contexte compliqué qui a vu naître Porcineo, le nouveau nom du Groupement des producteurs de porcs, pour mieux valoriser ses atouts. Signe que les éleveurs croient en leur avenir.

La production européenne s’est accrue au cours de l’exercice portée par la production espagnole qui continue son développement grâce à une forte dynamique commerciale à l’export. Du côté de la France, les volumes sont stables malgré une baisse du nombre d’élevage, compensée par une augmentation de la productivité et de la taille des élevages suite à des restructurations.

Un niveau de prix insuffisant

Les exportations de l’Union européenne vers les pays tiers ont peu évolué au cours de l’exercice avec une demande chinoise moins importante mais qui reste soutenue représentant 35 % des exportations UE et 15 % des exportations françaises.
Par contre, la pression sur les prix a été forte sur le grand export perturbé par le conflit commercial des USA avec la Chine et le Mexique. Dans ce contexte de marché international et avec une baisse significative de la consommation en France ( 5 %) le prix du MPB s’est établi à 1,243 €/kg soit – 13 % par rapport à l’exercice dernier.

Un plan national pour monter en gamme

Face aux enjeux des différents marchés (national et international), un plan pour la filière porcine française a été proposé par l’interprofession porcine Inaporc, dans le cadre des États Généraux de l’Alimentation. Ce plan est ambitieux car il prévoit une montée en gamme de la production en renforçant le cahier des charges de la marque collective « Le Porc Français » mais aussi en développant les signes officiels de qualité. Ce plan prévoit aussi de proposer une nouvelle segmentation de marché.

Le groupement Porcineo s’inscrit pleinement dans cette stratégie avec le développement de ses filières qualité. Le volume de porcs Label rouge et Bio a encore progressé en adéquation avec le besoin commercial des partenaires. Ces filières qualité représentent respectivement 27 % et 10 % de la production du groupement. Notre filière régionale associant Socopa et la charcuterie Piveteau s’est également consolidée avec une contractualisation en 2018 avec des magasins Leclerc de la région. Autre fait marquant, le groupement continue à développer la production de cochettes (+ 10 % sur l’exercice) pour le compte de ses partenaires génétiques que sont Axiom et Danbred, fort de son expertise sanitaire et technique.

Néo comme nouveau

Pour être mieux identifié comme spécialiste régional de l’élevage de porcs, le groupement a changé de nom et s’appelle désormais Porcineo. Le groupement a en effet des atouts à faire valoir grâce à la diversité de ses débouchés, une offre génétique complète et performante, la garantie d’un sanitaire haut de gamme (statut sanitaire des cochettes et organisation logistique en circuit fermé) et une animation technique basée sur l’échange de savoirfaire entre éleveurs et sur l’innovation technique en lien avec nos partenaires nutrition (Inzo° et Provimi). Au travers de cette nouvelle identité, Porcineo se donne les moyens d’accroître sa notoriété et d’envisager l’avenir avec volontarisme.

Inquiétude face à la peste porcine africaine

La peste porcine africaine se propage dans les pays européens avec plusieurs cas d’élevages contaminés. La contagion s’explique par les mouvements incontrôlables de la faune sauvage mais également par la consommation par les sangliers de déchets de produits carnés contaminés. La situation est critique et particulièrement inquiétante.


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.