ApprovisionnementExercice 2018-2019

Un monde agricole en mutation

FERTILISANTS

L’essor de la Bio toujours d’actualité

Les ventes d’amendements calcaires sont en retrait de 9 % par rapport à l’année dernière, retrouvant des volumes de vente plus habituels. Pour les fertilisants organiques, l’essor de l’agriculture biologique a un effet direct sur leur progression, les volumes bondissent de 20 %. La demande progresse et devient donc plus forte mais l’offre s’amenuise en compost et en fiente. Dans ce contexte, les matières transformées dites bouchons, plus facilement disponibles, retrouvent de la compétitivité. La coopérative essaye aussi de trouver de nouvelles ressources.
Les ventes d’engrais retrouvent des volumes classiques qui correspondent à la moyenne des 5 ans.

SANTÉ VÉGÉTALE

Une tendance à la baisse

Les volumes en santé végétale auront tendance à diminuer dans les années à venir. En effet, les surfaces en agriculture biologique et les filières bannissant l’usage des produits phytosanitaires continuent à progresser face aux attentes sociétales. Répondant à cette tendance et aux nouvelles demandes des agriculteurs, Cavac veut mettre plus en valeur les solutions de bio-contrôle notamment sur des plateformes d’essais et lors des rallyes agronomiques.
En début d’année 2019, une nouvelle loi dite des 3R a été promulguée. C’est une déclinaison de la loi Egalim qui a interdit tout rabais, remises, ristournes sur les produits phytosanitaires. La coopérative a donc mis en place une nouvelle poli-tique commerciale qui dissocie la facturation du produit qui aura désormais un tarif unique du service qui l’accompagne.

SEMENCES

Des surfaces en hausse

La surface équivalente aux semences certifiées vendues lors de cet exercice progresse de 7 %, atteignant ainsi 194 962 hectares. Le marché céréales à paille progressent de 9 %, notamment grâce aux surfaces de blé tendre et d’orge. Celles de blé dur baissent fortement de 17 % car l’écart de prix de vente entre blé dur et tendre s’est réduit. La part de l’agriculture biologique en céréales à paille est significative atteignant 11 % des ventes soit plus de 8 000 hectares.
La sole de maïs est en augmentation de 5 % comme celle des fourragères et celle de tournesol qui bondit de 20 %. A l’inverse les cultures de colza et de lin accusent un fort retrait respectivement de 37 et 27 %. Les conditions climatiques très sèches lors de la période d’implantation du colza ont empêché les agriculteurs de semer. Pour le lin, cette baisse est expliquée par une moins bonne rentabilité de la culture.
Autre tendance, la coopérative développe les filières de qualité faisant appel à des semences certifiées et diminuant le triage à façon.


APPROVISIONNEMENTS SPÉCIALISÉS

Vertys s’affirme et fête ses deux ans !

Pour sa deuxième année d’existence, le chiffre d’affaires de Vertys a continué à progresser de 8,6 % pour atteindre un peu plus de 8 millions d’euros. Ce dernier est tiré par le marché des espaces verts qui gagne 10 % grâce au dynamisme de ventes de gazon. En santé végétale, les collectivités ont stoppé leurs achats suite à l’interdiction de l’usage des produits phytosanitaires.
Le marché horticole et pépinière ré-alise une saison correcte avec une concentration forte des acteurs. Le secteur pépinière se développe grâce à la progression des constructions neuves qui poussent les particuliers à acheter des pièces de valeur pour parfaire leurs extérieurs (arbres, plantes développées…).
En maraîchage, le chiffre d’affaires progresse avec une forte proportion de l’agriculture biologique. Cette tendance se retrouve également au niveau des fertilisants où les produits améliorants se développent contrairement à la santé du végétal.
Un travail important sur la réduction des stocks a été entrepris suite à la création de Vertys qui résulte de la fusion de deux entreprises. Pour développer l’activité et renforcer sa présence dans la zone Est de son territoire (Deux-Sèvres – Haute-Vienne), l’équipe Vertys a été consolidée.


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.