ApprovisionnementExercice 2019-2020


Une météo déterminante

Fertilisants : trop d’eau, puis trop sec

L’activité a été fortement bouleversée par les conditions climatiques exceptionnelles : c’est-à-dire l’alternance de périodes de pluies et de sécheresse. En septembre et octobre, les agriculteurs ont dû arrêter les apports d’amendements face aux fortes pluies, avec pour conséquence une baisse de 7 % des volumes commercialisés. Une grande partie des parcelles a connu des défauts d’implantation entraînant une baisse du potentiel. Les agriculteurs ont donc fait l’impasse sur certains apports.

Sur la partie engrais minéraux, la coopérative a réorienté depuis trois ans ses choix de gamme afin de proposer des produits plus efficaces et donc plus vertueux au niveau environnemental. En 2020, l’objectif est de doubler ce marché. Pour les engrais organiques, la tendance est la même que l’année dernière avec un déplacement des volumes de compost vers des granulés type bouchons plus concentrés. Ce transfert implique une diminution des volumes.

Santé végétale : toujours à la baisse

Le recours aux produits de santé végétale continue à diminuer dans les exploitations. Dans ce domaine, l’évolution la plus importante est la séparation du conseil et de la vente qui sera effective au 1er janvier 2021. Cavac se prépare pour s’inscrire dans ce nouveau modèle.

Semences : la météo bouleverse les surfaces

Le climat chahuté de cet automne-hiver se reflète dans le bouleversement des assolements. Les surfaces vendues en semences certifiées représentent 216 000 hectares et augmentent de près de 10 %. En effet, les densités de semis plus importantes et les re-semis ont dopé artificiellement ce marché.

Compte tenu des mauvaises conditions d’implantation pour les céréales à paille, la coopérative a dû reprendre des lots qui n’ont pas pu être semés. La baisse des surfaces de céréales à paille atteint donc 12 à 15 %. Les ventes de semences de maïs et de tournesol ont fortement progressé, respectivement de + 10 % et + 70 %, remplaçant les emblavements de céréales à paille. Cette forte demande a créé une certaine pénurie sur les semences oléiques. Les ventes de semences de colza, en retrait l’année dernière, augmentent de nouveau de 16 %.


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.