Filière SemencesExercice 2019-2020


Investir pour accompagner la croissance

Mouilleron arrive à saturation

Les hausses de surfaces de productions de semences se traduisent par une croissance de l’activité industrielle. Des activités de prestation de mélanges intercultures et de conditionnements pour différents semenciers sont également en augmentation et occupent le site de Mouilleron-le-Captif sur l’ensemble de l’année. Avec un fonctionnement en 3 x 8 de juillet à février, la station arrive au maximum de ses capacités avec, ponctuellement des périodes de saturation.

Reprise d’un site de Caussade Semences

C’est dans ce contexte que Cavac a repris en juin 2020 la station de Fontenay-le-Comte que le groupe Caussade Semences avait mis en vente. Spécialisée dans le travail des céréales à pailles, cette usine va permettre de délester le site de Mouilleron et ainsi, absorber plus sereinement les évolutions de plans et prestations. Sa capacité peut atteindre 8 à 10 000 tonnes (réception, triage, conditionnement et expédition). En parallèle, l’activité semences sur Sérigné a été stoppée, pour regrouper l’ensemble du personnel à Fontenay (6 personnes au total). Située au cœur d’un territoire céréalier, l’usine de Fontenay accueillera 40 % des volumes blés tendres et 100 % des blés durs. Ce qui permettra de faire des livraisons au plus près des adhérents, limitant ainsi les flux. L’ensemble des semences de base destinées aux plans de productions sera également géré sur ce site. Les contrats de céréales portés par Caussade semences sur cette zone de production sont également repris par Cavac.

Bilan des récoltes

Graminées et céréales à paille

L’évolution des surfaces de ray-grass se poursuit. La capacité à offrir des semences certifiées sur fin juillet début août est un atout indéniable. Malgré tout, sur août et septembre, les unités de triage et de conditionnement arrivent à saturation ; une réflexion a été engagée pour accompagner ces évolutions. En céréales, les rendements sont élevés et de bonne qualité. Avec un peu plus de 12 000 tonnes de semences certifiées, l’activité connaît une hausse de 20 % des volumes portée en partie par les semences Bio (+ 46 %). Toutes espèces confondues, les semences Bio approchent les 10  % de l’activité totale.

Potagères et légumineuses : du bon et du moins bon

Les semences potagères continuent leurs progressions avec, entre autres, des productions de semences de haricots verts qui se font une place durable et reconnue auprès d’un client hollandais. Ces productions ont bénéficié de conditions favorables, donnant de bons résultats quantitatifs et qualitatifs.
En luzerne et trèfle, pour la deuxième année consécutive les résultats sont très pénalisés par la météo estivale. La succession de ces deux années médiocres ne facilite pas la reconduction des productions, même si la demande reste soutenue.

Maïs : hausse des surfaces

Après plusieurs années de baisse, la tendance s’est inversée avec 300 hectares supplémentaires portant à 1 700 hectares la surface de semences de maïs. Les conditions climatiques de l’été ont pénalisé les taux de fécondation, les résultats sont en deçà des attentes malgré la hausse des surfaces. Les moyens mis en œuvre par les producteurs limitent les accidents et la sécurisation de la production permet de maintenir le réseau pour répondre à une nouvelle hausse de programme sur les semis de 2020.

Colza : des bons rendements

Après une récolte 2018 décevante marquée par de très faibles rendements, la récolte 2019 est conforme aux résultats historiques avec 18 quintaux par hectare en moyenne. Ces bons rendements se retrouvent également au niveau national et vont induire une régression des plans pour les semis 2019. La précocité du bassin de production, alliée au professionnalisme du réseau de producteurs et épaulée par le savoir-faire de la station, permet à la coopérative de rester sur des niveaux corrects de production.


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.