ActualitésExercice 2021-2022 décembre 2021


L’année 2021 se termine et disons le, ce fut une bonne année agricole !



Par Jérôme Calleau, Président

Bien évidemment il y a eu des exceptions. Et la filière porcine fait partie de celles-là ; elle est la plus malmenée aujourd’hui. Pour autant, la météo agricole 2021 aura été sympathique (après le stress d’avril) permettant à la fois des belles récoltes et des implantations cet automne qui se veulent encourageantes.

Et puis c’est suffisamment rare pour le signaler, à des volumes très corrects, se rajoutent des cours qui sont vraiment exceptionnels en matière de productions végétales. Alors certes, ce renchérissement va de pair avec un renchérissement de l’aliment.

Alors certes, sous l’effet du prix du gaz, le prix des engrais azotés explose. Mais les cotations actuelles des céréales ont indéniablement du bon et permettent aussi de se positionner par anticipation sur 2022, voire au-delà. Restent les productions animales à faire bouger au diapason. La viande bovine reprend (timidement certes) quelques couleurs depuis juin. Et les activités volailles et lapins sont quand même relativement sécurisées contractuellement pour les éleveurs. Le prix du lait s’il fait preuve de beaucoup d’inertie, doit pouvoir bénéficier ces prochains mois de meilleurs fondamentaux… Il y a quand même pour la plupart des productions animales aussi, quelques signes encourageants. Alors oui, il faut le dire, la ferme moyenne régionale, est prête à « resigner » pour 2022. Mais attention quand même avec cet emballement des marchés, à ne pas tout déstabiliser !

1- Les filières productions animales doivent être en mesure de répercuter ces hausses…

2- Les cultures à valeur ajoutée ne doivent pas être sacrifiées ponctuellement face à une vraie perte de repères entre les prix du bio et du non-bio, des prix éthiques et des prix spot, entre la rémunération des cultures plus spécialisées et celles des cultures plus conventionnelles… Et sans parler bien plus grave encore, de la difficulté que pourraient bientôt avoir bon nombre d’habitants de la planète, à se nourrir.

Les grands excès ne sont jamais bons, dans un sens comme dans l’autre.



 


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.