ActualitésExercice 2016-2017 décembre 2017

Le groupe Cavac affiche de bonnes performances malgré une mauvaise année pour l’activité céréales

L’exercice a inévitablement été impacté par la baisse de 20 % de la collecte de céréales conjuguée à un niveau de prix bas en 2016. Avec 896 millions d’euros, le chiffre d’affaires du groupe Cavac est en léger retrait. Malgré tout, le groupe dégage un résultat satisfaisant de 5,6 millions d’euros du fait de sa polyvalence et notamment grâce à la forte progression des activités du pôle agro-industriel.


Avec 896 millions d’euros, le chiffre d’affaires du groupe Cavac est en léger retrait par rapport à l’année passée. Ce tassement s’explique principalement par la baisse des volumes et des prix des céréales collectées en 2016. La forte progression des activités du pôle agro-industriel (Bioporc, Biofournil, Olvac, Cavac Biomatériaux…) compense partiellement cette perte de chiffre d’affaires. Sur les autres activités agricoles, on note une bonne performance globale des productions végétales spécialisées (semences et de légumes). Pour les productions animales, l’année 2017 s’est révélée moins douloureuse que ne l’avait été 2016 : remontée du prix du porc, du lait de vache, du jeune bovin. Rien d’enthousiasmant mais une situation moins critique. Quant à l’activité de fabrication d’aliments du bétail, elle reste globalement stable. Les filières BIO tirées par une forte croissance de la consommation montent indéniablement en puissance au sein du groupe : céréales, légumes, porc, œufs… Au final, la performance du groupe se maintient avec un résultat net consolidé de 5,6 millions d’euros (contre 4,9 millions en 2015/2016). La capacité d’autofinancement du groupe dépasse quant à elle les 23 millions d’euros ; un niveau qui permet de préparer l’avenir.


Un début de respiration pour certaines productions animales et un bon niveau d’activité en nutrition animale

Les cours du lait de vache particulièrement malmenés depuis deux exercices ont retrouvé un peu de couleurs, même si la hausse reste trop modeste. Sur l’exercice écoulé, la filière porcs a également connu une très nette amélioration avec des cours très haussiers soutenus par la demande chinoise. En lapins, la situation de la filière reste plus préoccupante sur fond de baisse importante de la consommation qui fragilise tous les acteurs. En volailles, beau développement des activités sous signe de qualité : poulets de chair Bio, œufs plein-air et Bio. Le groupe Cavac a réussi à maintenir globalement les volumes d’aliments fabriqués dans ses usines. L’érosion des tonnages aliments ruminants ayant été compensée par les gains de part de marché sur les espèces porcs et lapins ainsi que par le développement du Bio, de l’aliment pondeuse et de l’aliment gibier.


Une très belle montée en performance du pôle agro-industriel

Les filiales agroalimentaires Bioporc, Biofournil et Olvac ont affiché des progressions à deux chiffres de leur chiffre d’affaires au cours de l’exercice 2016-2017. Illustration d’une très belle dynamique du Bio et du marché des légumes secs d’origine française. Pour accompagner cette croissance, le site de l’entreprise Biofournil a été agrandi en 2017, passant de 3000 à 5300 m². En plus d’un stockage additionnel de produits finis, l’extension abrite un nouveau matériel de surgélation. La filiale Cavac Biomatériaux poursuit son développement avec un chiffre d’affaires qui dépasse les 10 millions d’euros en 2016/2017. Quels que soient les domaines (isolation des constructions, automobile…), les matériaux biosourcés ont la cote. Les ventes d’isolants de la marque Biofib’isolation ont augmenté de 36 % par rapport à l’exercice passé. En cohérence avec sa stratégie d’innovation, Cavac Biomatériaux a investi cette année dans une unité de micronisation de la matière végétale en poudre ultrafine.


Aller capter de la valeur ajoutée pour les sociétaires

En plus de l’aval, le groupe a également investi pour accompagner le développement de ses filières amont : travaux dans les outils de travail du grain, nouveau portique de chargement des céréales dans les bateaux aux Sables d’Olonne… Au total, les investissements consolidés corporels et financiers se chiffrent à 17 millions d’euros en 2016-2017. Tous ces investissements sont pleinement en cohérence avec la stratégie du groupe Cavac qui œuvre à la construction de filières durables, différenciatrices, créatrices de valeur pour les agriculteurs. A ce titre, la coopérative estime à 10 millions d’euros les plus-values nettes qui ont été versées en 2016-2017 aux agriculteurs engagés dans ses filières Qualité, via ses différents groupements en productions animales et ses productions végétales différenciatrices (légumes, céréales, semences).

Contact Presse :
Céline BERNARDIN: c.bernardin@cavac.fr ou au 06 13 37 65 75
Télécharger le communiqué de presse


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.