ActualitésExercice 2019-2020 mai 2020

Le jour d’après…

Par Jérome Calleau, Président du Groupe Cavac.


Que vous dire aujourd’hui qui ne sera pas avalé, effacé par l’actualité quand vous lirez ces lignes, bousculés au jour le jour que nous sommes, par les évènements… ?

Je me plais à croire quand même que de tout ça, il en restera bien des choses positives… Et quand c’est le Président non pas de Cavac mais de La République qui le dit (en Bretagne ce 22 avril), c’est encore mieux…


« Merci à la ferme France. Elle a tenu. On peut en être fier. J’espère que nos concitoyens vont être réconciliés avec ce beau métier qui est celui de nourrir la nation »

« Tout le monde a joué le jeu de manière formidable, avec des patrons et des salariés courageux qui sont allés au travail, parfois ils avaient peur mais ils sont venus, pour continuer de nourrir le pays »

« Le citoyen quand il est consommateur ne doit pas oublier d’être citoyen. Il faut se poser la question, d’où vient ce qu’on a dans l’assiette »


Et bien oui, Monsieur Le Président, nous (agriculteurs, coopératives, acteurs de l’agroalimentaire), nous avons joué le jeu et nous espérons en effet qu’il en restera quelque chose ; et que ni les Pouvoirs Publics, ni nos concitoyens, ne l’oublieront au quotidien, quand on sait par exemple que près de la moitié du poulet ou des fruits et des légumes consommés en France sont importés. Nul doute que l’enjeu de la souveraineté alimentaire est relancé car l’un des premiers enseignements que nous pouvons d’ores et déjà tirer de cette crise sans précédent est l’importance de construire chez nous, des logiques de filières et de travailler en étroite collaboration avec tous les acteurs de la chaîne.

Aux yeux de beaucoup, ce que nous vivons peut-être une formidable occasion de revenir à l’essentiel ; et la proximité avec les agriculteurs, respecter la nourriture et ses bienfaits, la capacité à tendre vers des modèles plus justes, plus cohérents, plus durables (au sens très large de nos économies) en font logiquement partie. Mais ne nous leurrons pas non-plus, le naturel revient vite au galop…

Dans un futur proche nous aurons besoin des consommateurs et de l’appui des pouvoirs publics français et européens pour nous épauler dans la crise économique, qui après la crise sanitaire frappe d’ores et déjà certaines de nos filières, du fait des déséquilibres (marchés et matières) provoqués. Les pages qui suivent (cf Cavac Infos n°535) vous montrent s’il en était besoin, que les équipes de Cavac ne restent pas inactives. Et côté agricole, les travaux des champs auront rarement (météo aidant) été aussi intenses que pendant le confinement. Parce que nous avons cette chance de constituer un maillon ESSENTIEL et que nous paysans, sommes les premiers médecins de la vie !


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.