Agriculture durableExercice 2016-2017

Préserver la planète et valoriser l’agriculture

De par son domaine d’activité en lien direct avec le territoire, la nature, les paysages, le groupe Cavac a donc une forte responsabilité environnementale et doit aussi concilier en même temps le défi d’une agriculture compétitive. Le groupe met en place des actions pour préserver les ressources de la planète (énergies, eau, déchets, biodiversité…), tout en développement des projets en accord avec l’économie verte.

L’eau, un bien collectif à protéger

La ressource en eau fait partie des préoccupations de la coopérative. En externe, Cavac s’investit dans une démarche de préservation de la qualité de l’eau en proposant des solutions concrètes aux agriculteurs : outils de pilotage de la fertilisation azotée et protection des cultures, compostage du fumier, études pour le stockage et la récupération des effluents (élevage, phytosanitaires) … En termes d’irrigation, la coopérative dispose d’un service dédié pour optimiser les apports d’eau. En interne, Cavac a aussi recours à des produits phytopharmaceutiques lors des essais agronomiques, tous les effluents sont traités dans un dispositif qui permet de dépolluer les eaux de rinçage (Phytobac, Osmofilm). Le groupe suit aussi de près la consommation d’eau de ses sites, les unités agro-alimentaires particulièrement consommatrices d’eau font partie des sites identifiés avec un potentiel d’amélioration.

// 75 391 m3 d’eau consommée sur nos sites

Économiser l’énergie et réduire les GES

Avant même d’envisager de produire de l’énergie, l’un des principaux enjeux pour toute entreprise comme le groupe Cavac réside dans les économies d’énergies et la réduction de ses émissions de Gaz à effet de serre (GES). Cinq de nos activités ou sites avaient été audités par l’organisme tiers Okavango Energy l’année dernière. Suite à ces audits, 12 mesures ont été mises en place et 18 sont en cours. Cela concerne l’isolation des séchoirs à céréales, l’extinction d’éclairages, le remplacement des ventilateurs, l’entretien et le réglage des bruleurs.

S’impliquer dans la méthanisation

Le groupe Cavac est actionnaire de Biogasyl aux Herbiers (à 5 %) et du projet collectif d’unité de méthanisation MethaVie (13 %) dont la construction a démarré en 2017. Par ailleurs, le service environnement de la coopérative accompagne les exploitants dans des projets de méthanisation en réalisant les études de préfaisabilité technique et économique (pré diagnostic, étude d’opportunité, identification des enjeux…).

// 1 047 930 TEQ CO2 de gaz à effet de serre émis
// 84 440 736 kWh d’énergie consommée (gaz et électricité)

Optimiser nos flux logistiques

Le groupe a créé en janvier 2017 la filiale Agrivia pour son activité de transport de marchandises agricoles (céréales, matières premières, nutrition animale et engrais). L’objectif est que la flotte interne puisse servir à l’ensemble du groupe, c’est à dire à la coopérative ainsi qu’à ses filiales négoce dans une logique d’optimisation des flux (éviter les retours à vide) pour réduire sa consommation de carburant et donc ses émissions de Co2. La modernisation de la flotte de camion, la formation à l’éco conduite ou bien l’utilisation de l’additif Adblue concourent également à la baisse de nos émissions.

// 5,72 tonnes d’aliments livrées par km


2 commissions de réflexion
Les agriculteurs élus et les salariés travaillent au sein de deux com missions mixtes (« Agroenvironnement /Services » et « innovations ») pour réfléchir aux projets et investissements liés à l’environnement notamment.

Collecter et valoriser les déchets

Le groupe Cavac collecte à la fois les déchets provenant de ses sites et ceux des exploitations agricoles. Les Produits phytopharmaceutiques non utilisés (PPNU), les bâches d’ensilage, les films d’enrubannage, les ficelles, les bigbags, ainsi que les emballages vides des produits d’hygiène en élevage laitier sont collectés sur nos sites. Tous ces déchets sont ensuite acheminés à Fougeré où ils sont pressés, mis en balle avant d’être recyclés par différents partenaires. La coopérative propose aussi des solutions pour la récupération des pneus usagés. A noter, le groupe Cavac fait appel à Trait d’union, une entreprise d’insertion, assurant la collecte et la valorisation de déchets en Vendée, pour récupérer le papier au niveau de son siège.

// 1 614 tonnes de déchets valorisées
// 475 tonnes de DIB non valorisées
// 44,23 tonnes de bidons vides de produits phytos collectés

Prévenir les risques environnementaux

De la prévention des risques liés au stockage de produits dangereux à l’amélioration de l’ergonomie d’un poste de travail, le Service Sécurité du groupe Cavac intervient à tous les niveaux de l’entreprise. Ainsi, quatre personnes sont chargées d’assurer la sécurité des biens et des collaborateurs du groupe. L’équipe réalise des audits et assure l’accompagnement nécessaire afin de mettre en place les procédures pour garantir la conformité des sites. Pour nos installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) soumises à autorisation, les rejets éventuels de poussières, l’impact sur l’eau ou les nuisances sonores sont surveillés dans le cadre d’un plan de surveillance. En 2017, le site des Sables d’Olonne classé Seveso seuil bas a fait l’objet d’importants travaux pour un coût de 2,5 millions d’euros. Le changement du portique qui permet de charger les céréales dans les navires permet d’atténuer très fortement les émissions de poussières ainsi que les nuisances sonores, à la grande satisfaction des riverains du port.

// D’importants travaux ont été réalisés en 2017 sur le quai de chargement aux Sables d’Olonne (changement du portique, accès sécurisé au quai…)
• 12 sites soumis à autorisation Dont 2 sites Seveso seuil bas
• 25 sites soumis à déclaration
• 1 site soumis à enregistrement
• 8 audits internes sur nos sites ICPE
• 99 817 € consacrés à la vérification périodique des équipements de sécurité

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, la filiale Bio porc met en place des actions pour prévenir les pertes et valoriser les déchets agroalimentaires. Pendant le processus de fabrication, 225 447 kg de sous-produits organiques sont ainsi valorisés. Sur les produits finaux, Bioporc a fait le choix de faire un don aux restos du Cœur pour les produits à DLC courte plutôt que de jeter sa marchandise.

// 9 579 kg de dons aux Restos du Cœur

La biodiversité, l’affaire de tous

A l’occasion de la journée de l’abeille, la coopérative a organisé le 23 juin 2017 des ateliers découverte dans ses dépôts Agri Village en partenariat avec des apiculteurs Cette initiative a permis de susciter de nombreux échanges entre les visiteurs, la coopérative et les apiculteurs. Une première à renouveler l’an prochain.

// Miel récolté dans les ruches apposés près nos sites

« Oh apidés », l’expo qui butine

Bienvenue dans un monde bourdonnant et coloré, celui des abeilles sauvages ! Début 2017, l’exposition « oh Apidés » était visible dans le hall du siège de la coopérative, ainsi qu’au Gamm Vert de La Roche-sur-Yon. C’est grâce au partenariat entre l’OniriS (CVFSE), le Centre Beau tour et la coopérative lors d’une étude sur les pratiques agricoles favorables aux pollinisateurs à Thiré que cette initiative a pu voir le jour. L’objectif de cette exposition est de sensibiliser le public à la préservation des insectes pollinisateurs.

// 2 800 ruches posées auprès de cultures de semences d’oléagineux
// 28 apiculteurs partenaires
// 40 778 hectares de semences de cultures mellifères vendues


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.