Nutrition AnimaleExercice 2014-2015


Année charnière : de nombreux défis à relever



Une année charnière pour les filières animales qui doivent relever de nombreux défis pour construire leur avenir

Le contexte est difficile

La baisse de la consommation de viandes (toutes viandes confondues), l’arrêt des quotas laitiers, l’insuffisance des prix de la viande et du lait, auxquels s’ajoute l’effet ciseaux permanent dû au prix des aliments, mettent nos filières animales dans l’obligation de s’adapter pour construire leur avenir. Nous avons de plus une concurrence européenne sur ces marchés des viandes et du lait qui s’inscrit dans un contexte réglementaire et social qui n’est pas harmonisé. Cela contraint, les filières comme les éleveurs, à être toujours plus performants et efficaces.

Une augmentation des tonnages

Conséquence directe de la reprise de l’activité Evialis en 2014, le groupe Cavac a commercialisé au cours de cet exercice 590 646 tonnes d’aliments et de matières premières, soit une hausse de 2,5 %. Cette évolution est très intéressante dans un marché national en baisse sensible. Depuis la reprise d’Evialis, le groupe fabrique désormais dans son usine de NutriVendée des aliments pour gibier qui sont vendus par la filiale Antigny Nutrition. Cette nouvelle activité s’est bien développée sur l’exercice et offre des perspectives intéressantes.

Ruminants

On observe une progression importante des ventes d’aliments pour les caprins (dont une partie est liée à la reprise de l’activité Evialis) et des baisses légères et équivalentes en aliments bovins lait et bovins viande. Le volume de matières premières vendues en l’état baisse légèrement également. Les offres Contrats Pass’port et Opticea proposées par la Cavac ont très largement été utilisées par les adhérents qui ont désormais la possibilité de se sécuriser par rapport à la volatilité des prix, amenée à perdurer. Nous souhaitons continuer à vulgariser ces offres auprès des éleveurs et donner à cet outil plus de fluidité au travers du site extranet Dialog ouverts aux adhérents de la coopérative.

Porcs

La baisse de la production se poursuit au niveau national et dans une moindre proportion au sein du groupe. Dans ce contexte compliqué pour la filière, nous avons bien tiré notre épingle du jeu en augmentant sensiblement les tonnages d’aliments destinés aux porcs de 4,4 %. C’est le résultat d’un gain de parts de marché avec un développement significatif sur Antigny Nutrition. Nous serons amenés sur le nouvel exercice à accompagner les éleveurs pour faire face à une crise profonde de la filière dont nous ne voyons pas bien aujourd’hui l’issue.

Lapins

Les tonnages aliments ont augmenté très fortement de 17 % dans un marché en baisse de 3,5 %. C’est un excellent résultat. La reprise de l’activité Evialis et la bonne dynamique au sein de la CPLB ont contribué très largement à cette évolution positive. C’est aussi le fruit du savoir-faire des équipes techniques et vétérinaires qui font du très bon travail en s’appuyant sur des gammes d’aliments performantes.

Volailles et oeufs

La production de poulets et de dindes retrouve une conjoncture plus favorable avec des besoins de volumes sur le marché français et le retour de la rentabilité pour la filière Poulet Grand Export grâce la baisse de l’euro. Nous avons en parallèle modernisé l’usine de NutriVendée, consolidé l’équipe technique et restauré les résultats techniques. Notre objectif est maintenant de moderniser le parc de production. Même si notre résultat économique a été difficile sur l’exercice, les perspectives sont intéressantes avec entre autre la reprise des productions avec détassage. Nous avons aussi continué à développer nos tonnages d’aliments repro (+ 9 %). La production de canards commercialisés par la Cavac continue à progresser. Gastronome contribue largement à cette bonne dynamique. Cependant les surfaces de production baissent sensiblement. Pour enrayer ce processus, un nouveau plan Avenir Elevage va être mis en place pour les années à venir. La production d’oeufs a souffert sur l’exercice passé. Les perspectives sont par contre plus intéressantes, et nous cherchons à développer des bâtiments pour produire des oeufs plein-air et bio.



 


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.