Cavac BiomatériauxExercice 2018-2019

2009-2019 : 10 ans d’activité et toujours en pleine croissance

Une production à plein régime

Dix ans après sa création, Cavac Biomatériaux est désormais reconnue comme une entreprise leader de la transformation des fibres végétales en isolants. A SainteGemme-la-Plaine en Vendée, plus de 15 000 tonnes de pailles (majoritairement du chanvre) sont ainsi transformées chaque année dans notre unité de « défibrage ». Les défibreurs tournent en continu et nos efforts portent actuellement sur des gains de productivité. La qualité de la fibre fait également l’objet d’une attention soutenue pour satisfaire les exigences accrues de nos clients industriels. En effet, les fibres techniques utilisées couramment dans les composants intérieurs de l’habitacle des véhicules doivent être irréprochables en matière de qualité d’affinage. Au sein de notre usine, l’unité de deuxième transformation, appelée « nappage » assure la production des isolants de la gamme Biofib’Isolation. Cet outil tourne aussi à plein régime, la production est largement supérieure au million de m² annuel, objectif ambitieux que nous nous étions fixé pour nos 10 ans d’existence.

Les marchés et la Bioéconomie progressent

Certes le marché de l’isolation reste largement dominé par les majors de l’isolation minérale (laine de verre et laine de roche) et de l’isolation pétrosourcée, mais les Français sont de plus en plus nombreux à exprimer leur souhait de vivre dans un habitat sain et durable, performant énergétiquement et à faible empreinte carbone. Ainsi, notre gamme d’isolants Biosourcés (Biofib’Chanvre, Biofib’Ouate et Biofib’Trio) répond parfaitement à cette tendance. Notre clientèle rassemble aujourd’hui des consommateurs responsables mais aussi des prescripteurs de solutions vertueuses. L’habitat résidentiel mais également des projets importants tels que bureaux, bâtiments d’enseignement ou autres activités tertiaires intègrent nos isolants Biosourcés dans leurs parois. La commande publique se renforce aussi. La loi sur la transition énergétique, la « loi élan », la future réglementation thermique et environnementale « RE 2020 » en finalisation renforceront la demande en matériaux Biosourcés, et particulièrement d’origine végétale. Les ventes annuelles sur l’exercice sont en progression de plus de 20 % en volume. Et tous les voyants sont au vert pour l’avenir.

Le béton de chanvre, une solution méconnue

Moins significatif aujourd’hui mais en devenir, le marché du béton de chanvre progresse. Notre chènevotte labellisée sous marque Biofibat se développe auprès de nos distributeurs en éco-matériaux. Des actions sont menées, comme nous l’avons fait pour les panneaux et rouleaux isolants, pour vulgariser ces procédés de construction, aujourd’hui trop peu connus, mais qui permet de réaliser des ouvrages exemplaires en matière de confort et de performance énergétique.

Nos autres valorisations : automobile et papeterie

En plus de l’isolation, la fibre technique est aussi utilisée dans l’industrie automobile et papetière. L’automobile est un marché exigeant qui réclame des fibres longues. Résistantes et légères, les fibres végétales sont idéales pour alléger les véhicules et réduire les émissions de GES. Toutes nos productions sont aujourd’hui exportées faute d’usine française à fabriquer ces agro-composites. Concernant l’industrie papetière, nos fibres d’origine agricole font face à une vive concurrence avec la fibre de bois importée, très compétitive en matière de prix. Mais les papetiers ont de nombreux projets en développement. Les fibres chanvre/lin présenteront ici des avantages incontestables.

MICRONISATION

Un marché à large potentiel

Le marché des matières micronisées s’inscrit dans une stratégie de Recherche et Développement très en aval des consommateurs. La chènevotte et les anas de lin micronisés sont destinés aux matériaux composites. La matière végétale est associée à des polymères, toujours dans l’idée d’optimiser un meilleur bilan environnemental. Le marché est potentiellement vaste mais plus compliqué d’accès. Aujourd’hui, nos matières micronisées trouvent des applications dans les matériaux de construction de type lames de terrasse. Les usages pour des produits de consommation courante tels que nos gobelets réutilisables restent à développer.

PAILLAGES ET LITIÈRES

Les feutres de paillage ont la cote

Lancés il y a maintenant quelques années, nos feutres de paillage « Biofib’jardin » composés de chanvre continuent à très bien se développer. C’est incontestablement une solution efficace, esthétique, qui représente une vraie alternative aux produits phytosanitaires désormais proscrits. Du côté des litières (marque Zen’lit), on note un développement des ventes pour la paille de blé et les copeaux.


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.