BioporcExercice 2018-2019

Un marché du porc Bio moins favorable

Trop d’offre en libre-service

Bioporc a terminé l’exercice 2019 avec un chiffre d’affaire en baisse du fait d’une évolution défavorable en distribution GMS depuis le deuxième semestre 2018. Après plusieurs années marquées par un manque d’offre au rayon charcuterie de la GMS, les grandes marques nationales et les marques distributeurs sont arrivées massivement sur le marché depuis mars 2018 en doublant voire triplant le nombre de références en rayon. Elles l’ont fait essentiellement via des matières premières d’origine européenne, ce que les consommateurs ne perçoivent pas forcément. Aujourd’hui en libre-service, la charcuterie Bio représente 5,4 % de l’offre pour seulement 3,5 % du chiffre d’affaires. Ce contexte de sur-offre ne favorise pas les équilibres matières sur les pièces les moins consommées. À l’inverse, dans un rayon boucherie GMS offre 100 % française, Bioporc connaît une croissance positive. L’activité avec nos clients des circuits spécialisés Bio reste également bien orientée grâce à une demande forte pour une origine française, intégrée, locale & responsable avec de surcroît une marque Bioporc dont la notoriété est forte dans ces réseaux. L’activité PAI & RHF se développe également via notamment la mise en place de contrats pluriannuels avec des industriels de l’agro-alimentaire fournissant des marques distributeurs.

Un équilibre matières premières compliqué

Avec un prix du porc charcutier Bio très supérieur au prix du conventionnel, l’équilibre matières premières au prix du Bio est déterminant sur le plan économique. Le contexte marché peu favorable a compromis ces équilibres sur 2018-19 avec des valorisations insuffisantes au prix du conventionnel sur certains coproduits. La sur-offre en porcs Bio nous conduit à être prudents sur la mise en place de nouveaux élevages, le temps que la filière française retrouve un équilibre offre-demande.

Valoriser notre filière

Afin de faire face à cette concurrence accrue en GMS, Bioporc continue à améliorer la qualité de ses produits en optimisant les process. Un travail important sur la naturalité de son offre a permis de lancer avec succès sur les circuits spécialisés une gamme de jambons et de lardons sans sel nitrité. Bioporc œuvre aussi auprès de ses clients et consommateurs à mieux faire comprendre ses atouts : des porcs Bio français en circuit court, nourris, élevés, abattus et transformés sur quatre départements, une filière qui offre aux éleveurs une juste rémunération. Tout ce travail débouchera en 2020 sur une refonte complète des vecteurs de communication et marketing.

Un élargissement au marché du traiteur

Bioporc s’est développé vers le marché du traiteur grâce à l’acquisition du site des Clouzeaux (85) en novembre 2018 et a développé pour les circuits spécialisés et le frais emballé une gamme de boulettes végétales Bio fabriquées à partir des légumineuses de la coopérative et des gammes de plats cuisinés Bio.


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.