Filière AvicoleExercice 2016-2017

Volinéo a pris son envol

Volinéo regroupe depuis décembre 2016 les 220 producteurs de volailles du groupe Cavac. Son ambition : assurer la rentabilité et la pérennité des élevages de volailles. Cela passe notamment par la modernisation des élevages et le développement des filières qualité.

Les éleveurs de volailles – à savoir les éleveurs de Cavac, Antigny et Nutri-Vendée -ont souhaité unifier au sein de la coopérative l’ensemble des productions de volailles du groupe Cavac. Les sociétés Nutri-Vendée Antigny nutrition, spécialisées dans la fabrication d’aliments ont été conservées. Volinéo pèse aujourd’hui pour 21 millions de volailles de chair (poulets, canards à rôtir, dindes, pintades, cailles, chapons) et 59 millions d’œufs Bio et plein air, sans oublier la production d’œufs à couver et l’activité « volailles traditionnelles ».

Cette réorganisation des moyens conduit à porter une nouvelle ambition de développement et de modernisation. Ces deux dernières années ont donc été consacrées à un large plan de modernisation du parc, notamment en volailles sur litières et la création d’ateliers modernes et surtout beaucoup plus polyvalents. Un même vent de modernisation souffle dans la filière canards (maigres « à rôtir ») avec une belle rénovation du parc et la création d’ateliers.

Productions Bio et labels

Le groupe Cavac a mis en en place début 2017 une filière œufs Agri-Éthique qui lient deux producteurs d’œufs Vendéens, le fabricant d’ovo produits Geslin à Chauché et l’industriel pâtissier Vendéen la boulangère. Soulignons enfin l’initiative des 21 produc-citoyen à leur activité. Via le centre de conditionnement de Lœuf, chacun s’engage à fournir l’équivalent annuel d’un œuf par jour. En volailles de chair, l’orientation est également clairement affichée sur les productions sous signes de qualité ; qu’il s’agisse du Bio ou des volailles label en partenariat avec les éleveurs de Challans.

Biosécurité : retour aux fondamentaux

L’influenza aviaire qui a fait rage tout au long de l’année 2016, à laquelle s’ajoute le passage viral h5n8 de la faune sauvage, a impacté toutes les espèces à des degrés divers. Abattages préventifs, vides sanitaires imposés, limitation des mouvements d’animaux, fermetures de marchés à l’exportation et investissements financiers importants de biosécurité, sont quelques-uns des effets collatéraux que la filière a endurés et qu’elle endure encore aujourd’hui. « Un mal pour un bien », car l’application rigoureuse de ces mesures nous amène collectivement à progresser et à prendre conscience de la dépendance de chacun aux pratiques des autres. Sur janvier, février et mars 2017, Volinéo a formé ses 220 éleveurs aux mesures de biosécurité à mettre en place dans leurs élevages. Fin septembre 2017, l’ensemble des éleveurs auront été évalués par les équipes techniques sur les suites à donner (mise à jour du plan biosécurité de chaque élevage, etc.). Il est prévu d’accompagner chaque éleveur dans l’évolution de ses pratiques.

Les équipes Volineo suivent et développent uniquement des élevages de poules pondeuses alternatives Plein Air et Bio. Les pratiques en élevage sont très différentes des élevages de « poules en cages ». Les élevages sont à taille humaine : 15 000 poules pour les élevages Plein Air et 9 000 poules en Bio. Les poules sont élevées au sol et en liberté, disposant d’un bâtiment comme abri, pour se nourrir et pour pondre et d’un parcours extérieur de 4 à 6 ha.

Image d’illustration : Les producteurs d’œufs de Volinéo officialisent un don d’œufs aux Restos Du Cœur.


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.