Filière SemencesExercice 2017-2018

Les fourragères, booster des productions de semences

Depuis quelques années, les surfaces en multiplication de semences augmentent régulièrement. La filière évolue face aux nouvelles demandes des agriculteurs et investit pour répondre à la hausse des volumes.

Les éleveurs sont à la recherche d’autonomie. Ce nouvel enjeu dans les productions animales, a un impact direct sur la vente de semences fourragères. Les mélanges fourragers ont la cote, le marché continue de progresser régulièrement et les surfaces de production sont en en augmentation, notamment en légumineuses (luzerne et trèfles), surfaces qui ont été multipliées par 5 en 3 ans atteignant près de 3 500 hectares cultivés. Une tendance positive qui est complétée par de bons résultats technico-économiques.

Colza et maïs : des résultats en demi-teinte

Le niveau des stocks mondiaux de semences de maïs reste élevé, suivant la tendance des deux dernières années. Sous la pression des prix bas de revente du maïs consommation, les surfaces ont diminué, ne permettant pas un assainissement des stocks mondiaux des semenciers. Malgré une baisse générale de la surface de maïs semences en France, la coopérative parvient à maintenir un niveau équivalent à 2016. Autre difficulté en culture de maïs semences, les résultats techniques constatés. Les conditions météo extrêmes de l’été ont provoqué une mauvaise fécondation et ont donc compliqué la culture sur le secteur. Le résultat technique est donc décevant, le colza a au contraire connu une excellente année avec de bons résultats techniques (108 % de l’objectif).

Céréales à paille : le BIO, dynamique

L’augmentation des surfaces en céréales à paille sur le Grand Ouest a permis une stabilisation des volumes de semences certifiées. Les chaînes de fabrication ont ainsi réalisé un travail important en triant et conditionnant 11 800 quintaux. Observant une nouvelle tendance, le segment Bio a été particulièrement dynamique atteignant environ 10 % des ventes cette année.

Sécuriser le triage

Dans un marché des semences en pleine mutation, Cavac continue de se développer et de moderniser ces outils. L’année est marquée par l’achat de 4 trieurs optiques pour moderniser les lignes de triage des épis de maïs. Cet investissement permet à la fois d’augmenter le débit des chantiers de récolte mais également de sécuriser ce processus en limitant l’appel à la main d’œuvre sur un travail fastidieux où il était difficile de recruter des saisonniers.


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.