Cavac BiomatériauxExercice 2016-2017

Leader en matériaux biosourcés

Cavac Biomatériaux poursuit son développement avec des ventes en hausse. Quels que soient les domaines (construction, automobile, espaces verts…), les matériaux biosourcés ont la cote. La filiale se diversifie avec la création d’une unité de micronisation.

Cavac Biomatériaux est un acteur important de la transformation de fibres végétales en Europe avec un chiffre d’affaires qui dépasse les 10 millions d’euros en 2016/2017. Il faut dire que les matériaux biosourcés (produits industriels non alimentaires obtenus à partir de matières premières renouvelables issues de la biomasse) sont de plus en plus plébiscités notamment dans les commandes publiques qui intègrent aujourd’hui la notion de performance environnementale. Pour preuve, deux labels existent maintenant dans le domaine de la construction en faveur des matériaux biosourcés.

Ventes d’isolants et fibres en hausse

Pour illustration, les volumes de vente d’isolants de la marque Biofib’isolation ont augmenté de 36 % par rapport à l’exercice passé. Concernant les fibres, l’industrie automobile reste un marché prioritaire qui continue à se développer grâce aux qualités intrinsèques de la fibre de chanvre (légèreté et résistance mécanique). De plus en plus de constructeurs automobiles choisissent cette option pour les composants intérieurs tels que les tableaux de bord, les consoles, les panneaux intérieur de portières… la demande reste stable sur le marché de l’industrie papetière. En effet, la concurrence est vive face aux autres matières végétales, le bois bien sûr mais également des matières plus exotiques telles que l’eucalyptus (sous forme de plaques) qui arrive d’Amérique du nord par bateau entier sur La Rochelle.

Nouvelle unité de micronisation

Fin 2016, Cavac Biomatériaux s’est lancé dans une nouvelle diversification : la micronisation de la matière végétale sous forme de poudre ultrafine. Le marché visé est celui de la plasturgie (extrusion, injection…) où cette matière micronisée est utilisée en remplacement de la charge minérale dans les mélanges aux résines / pvc. A titre d’exemple, les produits de decking (lames de terrasse ou de bardage) en matériaux composites font appel à ces matières biosourcées et les débouchés sont prometteurs.

Image d’illustration : Des anas de lin avant le processus de micronisation


Outil industriel : production soutenue à l’usine

L’unité industrielle de Sainte-Gemme-La-Plaine enregistre un accroissement de son activité pour répondre à la forte demande en matériaux biosourcés. L’organisation a d’ailleurs dû être revue pour faire face à cette hausse de production. L’unité de défibrage (séparation des fibres externes du « bois » de chanvre, la chènevotte) a traité 12 500 tonnes de pailles de chanvre, avec toute la complexité en exploitation liée à l’hétérogénéité des lots. Il faut aussi s’adapter face au développement de la valorisation du chènevis (graine de chanvre) qui doit se récolter environ 3 semaines après la date optimale de celle des pailles. Il s’agit donc de trouver le meilleur compromis entre ces deux valorisations. Cavac Biomatériaux travaille sans cesse à l’amélioration de la qualité des fibres de chanvre et de lin. La caractérisation des fibres en termes de colorimétrie, de longueur, de taux de poussière est aujourd’hui maîtrisée, à la grande satisfaction de nos clients.


Image d’illustration : Cavac Biomatériaux à Sainte-Gemme-La-Plaine


Nouveauté : Jetfib’natur, un produit « addictif »

A l’occasion salon Batimat 2017, Biofib’isolation a lancé sur le marché un nouvel isolant à souffler à base de chanvre pour les combles perdus. Si vous pulsez Jetfib’natur, pas de doute vous êtes « chanvre addict » ! c’est sur ce thème humoristique que Biofib’isolation a orchestré sa nouvelle campagne de communication.


Oups, votre navigateur semble être trop ancien pour profiter pleinement de notre site internet !

Important : désactivez le "mode de compatibilité" en cliquant sur l'icône située dans la barre d'adresse.

Si le problème persiste, mettez votre navigateur à jour ou bien utilisez Google Chrome.